MILITANTS DU MOUVEMENT DE 1989 EN DETENTION (mai 2012)

A. Les condamnés à de longues peines non libérés à la date du 1 janvier 2012.

1- Quatre détenus restés incarcérés depuis 1989 (Renseignements datant de mai 2009 ; cette liste est vraisemblablement incomplète et appelle une mise à jour)

  • Zhu Gengsheng. Condamné à mort en 1989 avec deux ans de suspension d’exécution, puis à l’emprisonnement à vie puis à vingt ans de prison. Il était monté sur un char de l’armée en brandissant un drapeau. Son père est mort de persécution pendant la Révolution culturelle. Fin de peine : 19 avril 2013. (Célibataire, 47 ans environ)
  • Yang Pu. Condamné à mort en 1989 avec deux ans de suspension d’exécution comme incendiaire puis à un emprisonnement de longue durée. Il souffre de tuberculose osseuse. Fin de peine : 24 octobre 2012. (Environ 47 ans)
  • Jiang Yaqun. Condamné à mort en 1989 avec deux ans de suspension d’exécution comme incendiaire puis à un emprisonnement de longue durée. Fin de peine : 23 octobre 2014. (Environ 72 ans)
  • Miao Deshun. Condamné à mort en 1989 avec deux ans de suspension d’exécution comme incendiaire puis, en 1997, à un emprisonnement de vingt ans. A obstinément refusé de « confesser ses crimes » malgré les tortures subies à l’électricité. Fin de peine : 15 septembre 2018. (Environ 47 ans)

2) Un détenu incarcéré depuis 1989 et libéré en mai 2012

  • Li Yujun. Condamné à mort en 1989 avec deux ans de suspension d’exécution pour avoir mis le feu à un tank au soir du 3 juin, puis à l’emprisonnement à vie puis à vingt ans de prison en 1996. Sortie de prison début mai 2012, suite à des remises de peine. (Célibataire, 45 ans environ)

3) Cinq militants ouvriers emprisonnés.

  • Li Wangyang, ouvrier de cimenterie. Condamné à treize ans de prison en 1989 pour « incitation à la propagande contre-révolutionnaire » après avoir voulu fonder une fédération ouvrière autonome. Libéré pour raison médicale en 1996 et emprisonné de nouveau en 1997. Condamné en 2001 à dix ans de prison à Shaoyang (Hunan) pour « incitation à la subversion du pouvoir d’État ».
  • Liu Jian, ouvrier d’une usine de construction électrique. Condamné à la prison à vie en octobre 1989 après saccage du domicile du chef de la police. Toujours incarcéré.
  • She Wanbao, employé de banque et militant ouvrier du Sichuan. Condamné à quatre ans de prison le 3 novembre 1989 pour incitation et propagande contre-révolutionnaires. Puis à douze ans le 4 août 1999 pour « subversion du pouvoir d’État ». Vraisemblablement remis en liberté au début de 2011 et de nouveau détenu à partir de février.
  • Wang Miaogen, manœuvre de Shanghai. Condamné à deux ans et demi de prison sans procès en 1989 pour avoir organisé une fédération autonome des travailleurs de Shanghai. Détenu depuis dans l’Institut  psychiatrique Ankang de Shanghai comme « criminel dangereux au point de vue mental ».
  • Zhu Fangming, ouvrier d’une fabrique de farine de Hengyang (Hunan) et cofondateur d’une fédération autonome des ouvriers de Hengyang. Arrêté en juin 1989 alors qu’il protestait contre la répression et condamné en décembre 1989 ) à la prison à vie.

B.     Militants de 1989 condamnés, puis relâchés et de nouveau condamnés.

1) Privés de liberté  pour avoir appelé à soutenir la révolution de jasmin (février-mars 2011)

  • Chen Wei. Arrêté le 20 février 2011 à Suining (Sichuan) pour « incitation à la subversion du pouvoir d’État » et condamné le 23 décembre 2011 à neuf ans d’incarcération. Incarcéré jusqu’à janvier 1991 pour sa participation au mouvement, il fut de nouveau arrêté en mai 1992 et condamné à cinq ans de prison pour avoir célébré l’anniversaire du 4 juin et avoir organisé un parti politique.

2) Privés de liberté  pour avoir appelé à soutenir la révolution de jasmin (février-mars 2011) puis remis en liberté

  • Ding Mao, chef d’entreprise. Arrêté le 19 février 2011 à Minyang (Sichuan) pour « incitation à la subversion du pouvoir d’État ». Relâché le 1er décembre et placé pour six mois en résidence surveillée. Condamné en 1989 à un an de prison pour sa participation au mouvement démocratique à Lanzhou (Gansu) ; puis à sept ans de détention en 1992 pour organisation d’un parti social-démocrate.
  • Wang Lihong, militante démocrate de Beijing et ancienne doctoresse. Arrêtée pour « création de trouble » le 21 mars 2011 et condamnée en septembre à neuf mois de prison. Libérée le 20 décembre 2011. Elle avait rejoint le mouvement démocratique en 1989 et avait dû abandonner son poste de fonctionnaire en 1991.
  • Li Hai, militant de Beijing (district de Chaoyang), arrêté le 26 février 2011 pour « création de troubles » relâché sous caution le 6 avril suivant et en attente de jugement. Un des étudiants de l’Université de Beijing les plus en vue dans le mouvement de 1989 ; il faut chassé de l’Université et fut incarcéré sept mois. En 1995, il fut condamné à neuf ans de prison pour ses activités dans le mouvement démocratique et pour son action en faveur des victimes du massacre de 1989.
  • Mo Jianggang, militant des droits de l’homme de Guiyang (Guizhou), arrêté vers le 6 mars 2011, relâché le 18 du même mois. Il avait été détenu pour sa participation à Beijing au mouvement de 1989 mais les détails font défaut à ce sujet. Il est une de figures marquantes parmi les démocrates du Guizhou.

3) Condamnations des trois dernières années

  • Liu Xianbin. Condamné le 25 mars à dix ans de prison pour « incitation à la subversion du pouvoir d’État » suite à ses enquêtes sur les responsabilités publiques dans la catastrophe du tremblement de terre du Sichuan. Emprisonné en 1991 (répression du mouvement de Tiananmen) puis en 1999, suite à la création du parti démocrate.
  • Liu Xiaobo, écrivain et politologue, Prix Nobel de la Paix (8 octobre 2010). Arrêté le 8 décembre 2008, deux jours avant la diffusion de la Charte 08 et condamné le 25 décembre 2009 à onze ans de prison pour « subversion du pouvoir d’État ». Initiateur d’une grève de la faim sur la place Tiananmen le 2 juin 1989, arrêté le 6 juin et jusqu’au 1er janvier 1991. Nouvelle détention du 18 mai 1995 au 1er janvier 1996, puis du 8 octobre 1996 à octobre 1999.

Sources : Duihua News, 12 mai 2009 ;  Sun Liyong, Support Network for the Persecuted in China 5 mai 2009 ; Bulletin mensuel du groupe Chine de la Ligue des Droits de l’Homme ; China Human Rights Defenders, 10 mai 2012

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s