FIL D’ACTUALITES MINORITES ETHNIQUES (2ème trimestre 2012)

* Dépôt d’une pétition de 55.000 signatures auprès du Conseil des Droits de l’Homme de l’O.N.U. à Genève, pour demander une action urgente des Nations Unies en faveur du Tibet en raison de l’aggravation de la situation. Aucune résolution sur le Tibet n’a été prise en considération ces dernières années. (Phayul, 29/06/2012)

* Condamnation par un tribunal du district Aba (Sichuan) de deux Tibétains à 2 et
3 ans de prison pour avoir refusé d’habiter le logement construit sur fonds publics, pour lequel ils devaient payer 80.000 yuan alors qu’il devait être gratuit. Cette suspicion de détournement de fonds avait donné lieu à plusieurs manifestations dans les mois précédents, avec intervention policière. La plupart des détenus avaient été relâchés

* La police du district de Xinlong, dans la préfecture Ganzi (Sichuan) a arrêté, torturé
et battu à mort un Tibétain nommé Karwang (Gawang), parce qu’il aurait distribué des tracts demandant l’indépendance du Tibet. Le décès est survenu après une semaine de détention. (Voix du Tibet, 12/06/2012)

* Arrestation pour «propagation de rumeurs» d’un cybernaute ouighour, Pami’er Yasen, qui avait posté des informations provenant d’un autre site internet concernant la mort suspecte d’un enfant de 12 ans en centre de détention. Il en était résulté des commentaires critiques à l’égard du parti communiste. (Reporters sans frontières, 5/06/2012)

* Des centaines de berges mongols ont occupé les rues de Haliut, dans la bannière d’Urad, et manifesté devant les bâtiments officiels pour protester contre l’expropriation de leurs pâturages et le défaut d’indemnisation de la part du gouvernement local. Selon un document officiel, les éleveurs expropriés ont droit à 5.000 yuan (560 €) ; les interdictions de pâturage portent sur 520.000 hectares et
touchent 1.325 ménages et 4.363 bergers/éleveurs. (S.M.H.R.I.C., 20/06/2012)

* Les autorités du Sichuan imposent l’enregistrement avant la fin mai de toutes les organisations non gouvernementales de la région de Ganzi (Kardze) ou leur dissolution si elles ne répondent pas aux normes officielles. Cette mesure s’explique par la multiplication des associations locales d’origine tibétaines dont le champ d’action s’étend aux questions religieuses, à l’entraide sociale, à l’environnement, à l’éducation notamment. Déjà plusieurs organisations ont dû cesser leurs activités parce que déclarées illégales ; certains de leurs dirigeants se trouvent en détention.

* Arrestation de soixante Tibétains du monastère Quzha, dans le district Litang de la
préfecture de Kardzé, qui protestaient contre la venue d’un groupe de propagande du parti communiste,chargé de leur rééducation et de mener une campagne contre le dalai-lama. (R.F.A., 16/04/2012).

* Fermeture d’une école de langue tibétaine fonctionnant depuis plus de 20 ans à Kardzé (Sichuan). Le directeur et un enseignant ont été appréhendés. Les parents sont invités à envoyer leurs enfants à l’école officielle. (Centre tibétains pour les Droits de l’Homme et la Démocratie, 19/04/2012)

* Arrestation de 22 Mongols après une bagarre opposant à la police plusieurs
centaines de villageois qui voulaient empêcher une saisie de terrain par la société
forestière d’État Xinglonggao. Le lendemain, des villageois sont partis demander la libération des détenus et la restitution des terres dans la capitale de la Bannière Daachintal. Le 4 avril, 20 détenus ont pu retourner chez eux. (Southern Mongolian Human Rights Information Centre, R.F.A., 4/04/2012)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s