FIL D’ACTUALITES Ouvriers & Paysans (2ème trimestre 2012)

* Mort de l’ouvrier Yang Zhi dans un hôpital de Rui’an (Zhejiang) à la suite de coups reçus de son employeur. Il avait été frappé à la tête le 12 mai par son patron auquel il demandait le versement de salaires impayés. Son décès a provoqué une violente manifestation : un millier d’ouvriers, principalement originaires du Hunan comme Yang Zhi, ont renversé des véhicules et endommagé des bâtiments officiels.
(Centre d’Information pour les Droits de l’Homme et la démocratie, Kyodo, 29/05/2012)

* Après la mort d’un villageois lors d’une dispute portant sur des problèmes de pêche,1.300 villageois ont manifesté devant les bâtiments gouvernementaux de Nanchang (Jiangxi). L’intervention de la police aurait fait vingt blessés. Le même jour, dans le district Sangzhi du Hunan, la mort d’un homme qui résistait à une démolition forcée a provoqué une émeute ; un millier de villageois ont renversé quatre voitures de la police. (Centre d’Information sur les Droits de l’Homme et la Démocratie, 30/05/2012 31/05/2012)

* Un millier de villageois de Lingtou, dans l’agglomération de Jianfeng (Hainan) ont
manifesté contre la construction d’une centrale thermique à proximité. Mille policiers
sont intervenus, ont isolé le village et ont affronté les manifestants. Le conflit aurait duré jusqu’au 5 juin, date à laquelle la police s’est retirée. (Oriental Daily, 29/05/2012)

* Cinq jours de grève des chauffeurs routiers à Nanchang (Guangxi), en réponse à la diminution des salaires. Les routes et l’accès aux dépôts de camions ont été bloqués après l’arrestation de six des chefs de file. (Oriental Daily, 22/05/2012)

* Lors d’une réunion-débat sur la réquisition de terrains, la police a frappé et expulsé plusieurs centaines de paysans venus trois villages du district de Xindian, près de Fuzhou (Fujian) et qui voulaient se plaindre de la perte de leurs terres. Les villageois avaient entrepris plusieurs démarches à Beijing pour exposer leurs doléances, mais sans succès. (R.F.A., 15/05/2012)

* 3000 ouvriers de l’usine de construction automobile Hongta de Qujing (Yunnan) ont manifesté contre les transferts de fonds illégaux et les ventes d’équipements pratiqués par la direction dans son intérêt personnel, alors que les fonds manquent pour assurer le fonctionnement normal de l’usine, à présent déficitaire. Ils demandaient aussi un relèvement des salaires inchangés depuis 10 ans. (Molihua, 8/05/2012)

* Des milliers d’ouvriers retraités ont fait le siège du gouvernement provincial à Harbin (Heilongjiang) pour demander un relèvement des pensions. Certaines banderoles requerraient le départ du gouverneur provincial. (C.H.R.D., 1/05/2012)

* Plus de 1000 villageois du district de Luyi (Henan) ont porté jusqu’au siège du gouvernement local le cercueil d’un homme de 73 ans tué en résistant à une démolition forcée. Ils ont forcé l’entrée du bâtiment. (Centre d’information pour les Droits de l’Homme et la démocratie, 2/05/2012)

* Plus de 1000 paysans pétitionnaires de Fangniugou, village du district Beian, près de Mudanjiang (Heilongjiang) ont affronté la police et bloqué les routes. Ils protestent contre les abus de pouvoir des cadres du village et contre la vente illégale de leurs terrains, aujourd’hui retournés en jachère. Les jours précédents, la police était arrivée dans le village dans le dessein d’y arrêter des pétitionnaires. (Molihua, 9/04/2012)

* La police anti-émeute a essayé de disperser 10 000  villageois de Yinggehai qui
manifestent depuis un mois devant les bâtiments administratifs de Foluo, district de
Ledong, près de Sanya (Hainan). Elle a fait une centaine de blessés. Les affrontements se sont poursuivis les deux jours suivants. Les villageois refusent la construction d’une centrale au charbon, craignant que cette dernière pollue les eaux de pèche et les terres agricoles. Des milliers de villageois de Fengtang, situé à deux kilomètres de Yinggehai, refusent le déplacement de l’usine vers leur commune. Le 16 avril, ils ont pénétré les bâtiments administratifs de Foluo, après le refus
officiel de recevoir leur pétition. Ils ont endommagé les bureaux, brûlé des documents et arraché les signes distinctifs du bâtiment. La police a réoccupé les lieux dans la soirée. Mais les protestations se sont poursuivies le lendemain. (Epoch Times, 16/06/2012)

* Dans le district Longgang de Shenzhen (Guangdong), 5000 ouvriers de Ohm
Electronics, filiale de la firme japonaise Matsushita Electric, se sont mis en grève
après la rupture de négociations dans lesquelles ils demandaient un relèvement des salaires. Ils contestent la légitimité du chef du syndicat et demandent une élection nouvelle. (Epoch Times, 30/03/2012)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s