FIL D’ACTUALITES Minorités ethniques (2ème trimestre 2013)

* Arrestation de trois Ouighours qui s’opposaient par la force à l’expropriation de leurs terres cultivables possédées en communauté dans le village Aktash, agglomération de Laskuy. Les autorités d’Aktash voulaient le terrain pour construire un marché ; elles proposaient de donner en échange une bande de terre éloignée de 7 kilomètres et qui d’ailleurs appartenait à un autre village, lequel n’avait pas donné son consentement pour la cession. (R.F.A., 12/04/2013)

* Condamnation à quatre ans de prison de l’étudiant Wangchuk Dordjee, pour sa participation à l’organisation de la manifestation étudiante de Rebkong le 9 novembre 2012. Celle-ci avait rassemblé des milliers de jeunes et avait été suivie le 26 novembre d’une autre manifestation de masse à Chabcha. (Phayul, 13/06/2013)

* Un tribunal de Ngaba (préfecture autonome tibétaine et Qiang du Sichuan) a condamné secrètement deux chanteurs tibétains du Gansu, Pema Trinley et Chakdor, à deux ans de prison. Ils avaient diffusé en juillet 2012 un recueil de chants faisant référence aux immolations par le feu et à de grandes figures religieuses comme le dalai lama. Ont également disparu deux artistes qui avaient contribué au recueil de chants, Khenrap et Nyadompo. (T.C.H.R.D., 13/06/2013)

* Un affrontement a fait 27 morts à Lukqun, dans le district Shanshan de la préfecture de Turpan (Xinjiang). Selon la version officielle, des individus armés de couteaux auraient attaqué des bureaux de police, le bâtiment administratif local et un chantier de construction ; ils auraient incendié des véhicules de police. Parmi les morts, dix des attaquants, neuf policiers ou agents de la Sécurité et huit civils. La police aurait fait trois prisonniers. (Xinhua, 26/06/2013) La B.B.C. note le mutisme des médias chinois : l’information n’a été diffusée qu’en anglais ; iIl est impossible d’obtenir des informations directes car toutes les télécommunications ouighoures sont coupées. Le Congrès mondial ouighour (W.U.C.) nie qu’il s’agisse d’opérations terroristes et demande une enquête indépendante sur la réalité des faits.En avril, un accrochage semblable avait fait 21 morts près de Kashgar, à la frontière du Tadjikistan. Selon la Fondation Duihua, plus de la moitié des poursuites judiciaires pour «mise en danger de la sécurité de l’État» concernent le Xinjiang alors que la région ne représente que 2% de la population du pays.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s