La Chine et ses migrants

Auteur : Chloé Froissart Editeur : Presses universitaires de Rennes Date : 2013

Auteur : Chloé Froissart
Editeur : Presses universitaires de Rennes
Date : 2013

Dans la foulée des réformes économiques lancées par Deng Xiaoping en 1978 s’est produit un extraordinaire exode rural — sans doute « le plus vaste de l’histoire mondiale », selon Chloé Froissart, l’une des plus grandes spécialistes françaises.

Son dernier ouvrage, repris de sa thèse, offre une somme impressionnante d’enquêtes et de témoignages permettant de percevoir la naissance et l’évolution de cette couche sociale particulière que sont les migrants (mingong), ces « étrangers dans leur propre pays » qui n’ont pas les mêmes avantages sociaux que les Chinois nés en ville.

L’auteure souligne la lente progression de leur statut, la prise de conscience, pour une partie d’entre eux, de la nécessaire défense de leurs droits, leur conquête d’autonomie (weiquan), ainsi que les expériences tentées par le pouvoir. Elle met l’accent sur ce qui bouge de l’intérieur.

Ce livre souligne comment l’évolution de la place des travailleurs migrants dans la société redéfinit les contours de la citoyenneté chinoise, sans toutefois en remettre en cause les principes. Et un éclairage inédit sur la manière dont le Parti a su s’adapter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s