FIL D’ACTUALITES Expression & Information (4ème trimestre 2013)

* Licenciement annoncé pour fin décembre du professeur de droit à l’Université de science politique et de droit de Shanghai Zhang Xuezhong. Ses cours étaient interrompus depuis la mi-août, après la publication d’articles «violant la loi concernant le comportement des enseignants». L’un des articles incriminés portait sur le danger de ne pas progresser vers un régime fondé sur la Constitution. Dans des textes diffusés sur l’internet, il s’interrogeait sur la légitimité du régime, demandait plus de droits civiques pour le peuple et l’accélération des réformes politiques. Une lettre adressée au ministre de l’Éducation requérait la suppression des cours et des examens politiques dans les universités. Zhang Xuezhong, comme avocat, a défendu les militants des droits de l’homme Zhao Changqing et Liu Ping. (Weiquanwang, 9/12/2013 ; South China Morning Post, 10/12/2013)

* Sur requête des autorités de Beijing, Apple a mis hors d’accès l’application Freeweibo qui permettait aux cybernautes chinois de lire les messages censurés sur Weibo (le twitter chinois). Ce logiciel sophistiqué mis au point par Radio Netherlands Worldwide et par des activistes chinois cybernautes fonctionnait depuis le 4 octobre. La censure officielle n’était pas parvenue à le bloquer. Apple motive sa décision par le fait que le logiciel «violerait la loi chinoise» mais n’est pas en mesure de préciser de quelle loi il s’agit. (Radio Netherlands Worldwide, 13/12/2013)

* Pour pallier la méconnaissance des langues des minorités et les lacunes qui en résultent dans la surveillance de l’internet, un groupe d’études animé par un professeur de l’université Qinghua a mis au point un logiciel permettant de travailler sur chacune des grandes langues locales. Les échanges d’information dans le langage des minorités analysés par ce logiciel auraient déjà donné lieu à plusieurs arrestations. (South China Morning Post, 20/11/20113)

*  Selon une étude menée par l’organisation américaine Problica en liaison avec une université de Hongkong, la censure chinoise parviendrait à éliminer entre cinq et trente minutes 30% des informations et photos circulant sur la toile et portant sur un sujet sensible ; en 24 heures, le taux atteindrait 90%. Quelque 5% de l’ensemble des informations disparaitrait ainsi des écrans. (R.F.I., 16/11/2013)

* Après publication dans le New York Times d’un article sur les relations nouées par la fille de l’ancien premier ministre Wen Jiabao avec la banque J.P.Morgan Chase, le site chinois du quotidien et celui de l’agence Reuters, qui avait repris l’information, ont été bloqués en Chine. Great Fire China a sans tarder lancé un site miroir contenant le texte incriminé, site accessible directement par les cybernautes chinois. (Great Fire China, 15/11/2013)

* Les autorités refusent d’accorder un visa professionnel à Paul Mooney, journaliste du New York Times qui a travaillé 18 ans en Chine. Il semble que les octrois de visa dépendent maintenant de la teneur des articles produits par les requérants. Le refus chinois n’a pas été motivé. (I.F.J., 11/11/2013)

* Un reportage télévisé sur la ville de Yuyao (Zhejiang) frappée récemment par un typhon a conduit à de vifs affrontements avec les journalistes. L’émission aurait annoncé que tout allait bien de nouveau alors que la population suggérait d’enquêter sur les milliers de familles privées d’électricité, d’eau et de nourriture. Les manifestants ont bloqué la camionnette des journalistes, ont endommagé le véhicule de prise de vues et ceux de la police. De précédents reportages avait sous estimé le nombre des morts et des sans-abri de Yuyao. (South China Morning Post, 12/10/2013)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s