FIL D’ACTUALITES Philosophies & Religions (1er trimestre 2014)

* Quatre avocats qui enquêtaient sur la détention de membres de la secte Falungong ont été placés en détention administrative à Jiamusi (Heilongjiang). Jiang Tianyong et Tang Jitian ont été punis de 15 jours d’incarcération pour « utilisation d’activités du culte afin de mettre en danger la société ». On ne sait où sont passés les deux autres avocats – Wang Cheng et Zhang Junjie -, ainsi que leurs clients, des parents des disciples du Falungong emprisonnés. Selon un de leurs amis, l’avocat Li Fangping, ils se trouveraient dans un « centre d’éducation à la loi », c’est-à-dire une prison clandestine. L’ancien avocat, le juriste Teng Biao, voit dans ces accusations de nature religieuse une nouvelle menace pour les libertés, puisque les avocats n’avaient pour eux-mêmes aucune activité cultuelle et enquêtaient seulement sur les conditions d’incarcération de leurs clients. (S.C.M.P., 24/03/2014)

* Des milliers de fidèles se sont rassemblés dans une place de Shanghai pour célébrer la mémoire de l’évêque Fan Zhongliang, décédé le 18 mars à l’âge de 97 ans. Ce prêtre de l’église souterraine était assigné à résidence depuis quelques années, après avoir passé le gros des dernières décennies en détention. Les autorités ont refusé la tenue d’une cérémonie funèbre dans la cathédrale de Shanghai. Les douze millions de catholiques chinois se répartiraient moitié-moitié entre l’église officielle (qui ne reconnaît pas l’autorité du Vatican) et l’église souterraine. (A.F.P., 22/03/2014)

* Incarcération à Beijing pour « réunions et manifestations illégales » de 12 chrétiens membres du groupe Saint-Amour, dont le chef du groupe Xu Yonghai. (C.H.R.D., 28/01/2014)

* Selon l’avocat de Feng Tiandong, le paysan chrétien du Shaanxi arrêté en décembre pour «usage du culte destiné à gêner l’application de la loi» a été soumis à la torture du «banc du tigre» et souffre de blessures à la suite d’un menottage brutal. Son chef d’inculpation a été modifié en janvier, devenant «rassemblement de foule pour attaquer les organes d’État». Feng Tiandong demandait la restitution d’objets saisis trois ans plus tôt à son domicile, lors d’une réunion religieuse. (Weiquangwang, 12/01/2014)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s