Rencontre-débat-lecture et musique avec Liao Yiwu (18 mai 2014)

Dimanche 18 mai à 18h30, à la Maison de la poésie – 157 rue Saint-Martin, Paris 3ème.

Tianasquare

Débat autour des événements du 4 juin 1989, par Liao Yiwu et Christophe Deloire.  La lecture de poèmes de Liao Yiwu, en français et en chinois, dédiée aux victimes de Tian’anmen. Egalement musicien, Lio Yiwu a interprété trois de ses compositions musicales pour accompagner le souvenir de ces jeunes gens morts pour la démocratie.

Un an après les sanglantes manifestations de la place Tian’anmen à Pékin au printemps 1989, Liao Yiwu publie des poèmes pour commémorer cet événement. Ils sont immédiatement censurés et Liao Yiwu sera emprisonné pendant quatre ans. Le livre La Chine d’en bas est issu de ses rencontres en prison puis dans la rue où il jouait de la flûte pour gagner sa vie, devenu un auteur dissident interdit de publication.

Christophe Deloire, journaliste, s’est mis en quête de l’inconnu qui s’est dressé devant une colonne de chars – une image qui a fait le tour du monde. Qui est-il ? Qu’est-il devenu ? Une enquête racontée dans son livre L’homme qui ne se retourne pas. 

Voir aussi le site de la Maison de la poésie ; la critique littéraire video de La Chine d’en bas ; dans notre rubrique Livres & Témoignages, les ouvrages de Liao Yiwu La Chine d’en bas Dans l’empire des ténèbres,Poèmes de prison, l’ouvrage de Chrisphe Deloire, L’homme qui ne se retourne pas.

AGENDA autour du 25ème anniversaire de Tian’anmen :

Lien vers notre album PHOTOS

012021034057

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s