FIL D’ACTUALITES Citoyens & militants (2ème trimestre 2014)

* L’organisation China Human Rights Defenders a identifié 148 personnes arrêtées, déplacées ou assignées à résidence en liaison avec le 25ème anniversaire du massacre de Tiananmen (3-4 juin 1989). 50 d’entre elles ont été placées en détention « criminelle ».

* 3000 personnes ont défilé à Hongkong pour célébrer le 25ème  anniversaire du soulèvement démocratique de 1989. Au soir du 4 juin, une veillée aux chandelles a rassemblé une foule plus nombreuse que les années précédentes au Parc Victoria, estimée par les organisateurs à 180.000 personnes et par la police à 99.500. (S.C.M.P., 2-5/06/2014)

* Dans un communiqué publié par le Quotidien des lois, l’association nationale des avocats traite « d’imposteurs » sept avocats qui figurent parmi les plus courageux défenseurs des droits civiques et leur retire le droit à une carte professionnelle. Leurs activités « n’ont rien à voir avec le travail d’un avocat…ils ternissent l’image et la réputation de la profession ». (S.C.M.P., 1/07/2014)

* 1800 avocats de Hongkong ont défilé vêtus de noir pour protester contre le livre blanc chinois qui porte atteinte à leur indépendance et à celle de la Justice. Le 11 juin, l’association des avocats s’était élevée contre l’affirmation du livre blanc selon laquelle la justice du territoire devrait marcher à l’unisson du gouvernement central. Selon l’association, les juges ne sont pas assimilables à de simples fonctionnaires. Le livre blanc plaçait sur leurs épaules la responsabilité « de comprendre et interpréter correctement la Loi fondamentale ». Il affirmait aussi que les fonctionnaires, les juges inclus, avait « l’obligation politique fondamentale d’aimer le pays ». De tels termes signifieraient, pour l’association, que la Justice de Hongkong perdrait son indépendance. Les autorités chinoises préparent un texte de même orientation pour Macao. (S.C.M.P., 11-27/06/2014)

* Inculpation pour « création de troubles » du militant du Hubei Zhang Yi. Ancienne victime de la répression de 1989, il aurait envisagé sur la toile un rassemblement pour l’emploi, pour de meilleures conditions de travail et pour le respect de la dignité personnelle. Il avait été arrêté le 29 mars au Heilongjiang, alors qu’il exprimait son soutien à quatre avocats détenus, puis relâché et placé sous surveillance policière depuis le 21 avril, après une demande d’information sur le sort du militant de Wuhan (Hubei) Zhang Siqing, disparu depuis fin mars. (Weiquanwang, 14/06/2014)

* Condamnation par un tribunal de Xinyu (Jiangxi) de la militante des droits civiques Liu Ping et de l’activiste Wei Zhongping à 6 ans et demi de prison, pour « création de troubles », « rassemblement de foule pour troubler l’ordre en un lieu public » et « usage de culte pervers pour empêcher l’application de la loi ». Le tribunal a infligé 3 ans d’incarcération à leur ami Li Sihua., pour « création de troubles », Membres du Nouveau Mouvement des Citoyens, tous trois étaient détenus depuis avril 2013 sans jugement. Ils se battaient pour que les dirigeants déclarent le montant de leur fortune, pour que la Chine ratifie le pacte international sur les droits civiques et politiques et pour des candidatures libres aux élections locales. (Weiquanwang, 19/06/2014)

* Inculpation de l’avocat Pu Zhiqiang pour « instigation de querelles et création de troubles » et « obtention illégale d’informations personnelles ». Il avait été arrêté début mai après une réunion privée d’une quinzaine de personnes autour du thème du 4 juin 1989. Selon son avocat, le célèbre Zhang Sizhi, Pu Zhiqing souffre de diabète ; il est interrogé chaque jour, parfois pendant dix heures ; ses jambes sont enflées. L’arrestation de Ph Zhiqiang, avocat connu pour sa modération, est vue comme un geste d’intimidation adressé aux militants du mouvement démocratique. Quatre avocats ont été incarcérés au cours des dernières semaines. (S.C.M.P., 14/06/2014)

* A l’approche du 25ème anniversaire de la répression des manifestations pro démocratiques de la Place Tiananmen, le pouvoir s’efforce d’empêcher toute commémoration d’importance dans la capitale et les grandes métropoles provinciales : les incarcérations des militants des droits de l’Homme se succèdent. Le 30 mai, arrestation de Wang Aizhong (qui a fondé le Mouvement des rues du Sud et réclame la fin du monopartisme), de Yu Shiwen et son épouse Chen Wei. Le 16 mai, inculpation de plusieurs participants au mouvement de 1989 et de l’avocat Tang Jingling (affaires de corruption et de réquisitions foncières). Le 9 mai, inculpation de Xu Guang, qui se préparait à une grève de la faim pour commémorer le massacre. Les 3-4 mai, arrestation de l’avocat Pu Zhiqiang, des universitaires Xu Youyu, Haojian, Hu Shigen, du prêtre d’une église du silence et de la militante Liu Di à l’issue d’une réunion privée dont le sujet était le mouvement de 1989 et sa commémoration. Les 15-16 mai, annonces de la détention de la nièce de l’avocat Pu Zhiqiang, Qu Zhenhong, avocate elle-même, et de la disparition du militant des droits civiques de Shanghai Chen Jianfang.

* L’organisation Chinese Human Rights Defenders a dénombré 263 cas de détention ou de tortures à l’encontre des militants des droits civiques au cours du 1er trimestre 2014. Elle ne tient compte que des détentions qui durent au moins 5 jours. L’étude, commencée en mars 2013, a repéré 1.400 cas de détention ou tortures dans les dernières années. (C.H.R.D., 1/05/2014)

*  La police de Hangzhou (Zhejiang) a arrêté, menotté et interrogé le militant démocrate Chu Liang pendant plusieurs heures avec accompagnement de tortures. Il aurait vomi du sang. (Weiquanwang, 28/04/2014)

* La famille du militant des droits civiques Lin Yingqiang n’a toujours pas pu le rencontrer, 4 mois après son arrestation. Elle ignore les charges précises pesant contre lui. Lin Yingqiang est connu pour sa défense des habitants de Fuzhou expulsés. (Weiquanwang, 26/04/2014)

* Arrestation de l’avocat Wang Quanping pour « création de troubles ». Il avait traversé la Chine en voiture pour assister au procès de l’avocat Ding Jiaxi. Sur son véhicule, des messages sarcastiques se moquaient de l’absence d’obligation d’une déclaration de fortune pour les agents publics. L’avocat avait soutenu plusieurs dossiers d’importance. Les autorités lui avaient retiré sa licence professionnelle pendant trois mois en 2013. (Weiquanwang, 10/04/2014)

* Arrestation de Liu Hua, ancienne détenue du fameux camp de rééducation pour femmes de Masanjia, pour « création de troubles ». Elle avait décrit les tortures et mauvais traitements subis à Masanjia dans le documentaire Au dessus de la tête des fantômes. Les anciennes détenues du camp aujourd’hui fermé sont l’objet de répression et de brutalités policières, parce qu’elles exigent justice pour leur enfermement arbitraire et pour les mauvais traitements subis. (Weiquanwang, 29/03/2014)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s