FIL D’ACTUALITES Expression & Information (3ème trimestre 2014)

* Mise en détention de l’écrivain et journaliste Cao Baoyin, défenseur d’une scolarisation alternative, autonome et libérale. Ses prises de position en ce domaine lui avaient coûté en 2013 son poste de direction au journal Beijing News. L’école aurait été contrainte d’abandonner son programme alternatif il y a quelques jours, sous pression administrative, ce qui aurait conduit la moitié des parents d’élèves à retirer leur enfant. (S.C.M.P.,25/09/2014)

* La municipalité de la capitale a constitué un comité pour réprimer « les pratiques immorales » des médias. Il pourra sanctionner les fausses enquêtes, les plagiats et les publicités vulgaires. La décision fait suite à la révélation de plusieurs cas d’extorsion de fonds et de chantages, notamment de la part de commentateurs financiers. (S.C.M.P., 17/09/2014)

* Une série d’attaques cybernétiques ont frappé le site 64tianwang du militant des droits civiques Huang Qi. Le site est connu pour les informations qu’il fournit sur les droits de l’Homme ; ses rédacteurs sont surveillés ; Huang Qi a été incarcéré à plusieurs reprises, la dernière remontant au 23 novembre 2009 : trois ans de prison pour « divulgation de secrets d’État », en fait parce qu’il avait diffusé des informations sur les victimes du tremblement de terre du Sichuan de 2008. (R.S.F., 22/09/2014)

* Selon les gardes-côtes japonais, le nombre des intrusions de bateaux chinois dans les eaux de l’archipel Senkaku/Diaoyutai s’est élevé à 39 en 2012, 88 en 2013 et 207 pour l’année 2014, jusqu’au 10 septembre. (Yomiuri, 12/09/2014)*

* 3 juin. Pour des commentaires diffusés sur l’internet, le blogueur et homme d’affaires Shi Genyuan a été interné dans l’hôpital psychiatrique n°3 de Quanzhou (Fujian). Après les menaces reçues des agents de la Sécurité, sa famille a cessé les démarches en faveur de sa remise en liberté et empêché ses amis de lui trouver un avocat. Shi Genyuan avait été arrêté en mai 2013 pour « incitation à la subversion du pouvoir d’État » et relâché en août 2013, après une expertise psychiatrique qui sert de justification à son internement présent. (C.R.L.W., 4/09/2014)

* Trois universités prestigieuses de Chine ont entrepris récemment de resserrer leur contrôle sur les étudiants et sur les enseignants. L’Université de Beijing portera ses efforts sur le réseau de l’internet pour une surveillance ininterrompue des opinions circulant sur la toile, de façon à écarter les attaques visant le parti communiste et le système socialiste. L’Université Fudan de Shanghai va dispenser une formation adaptée aux enseignants car « certains d’entre eux n’ont pas une approche correcte des problèmes auxquels la Chine est confrontée dans une période de transition ». L’université Sun-Yat-Sen de Guangzhou serait touchée par des mesures semblables. (Global Times, 1/09/2014)

* Suppression du festival du film indépendant qui devait se tenir à Beijing du 23 au 31 août. Dans une lettre ouverte, une centaine d’artistes, d’écrivains et d’universitaires ont dénoncé cette violation de la loi et de la liberté artistique. (Weiquanwang, 23/0/2014)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s