FIL D’ACTUALITES Philosophies & Religions (3ème trimestre 2014)

* Des policiers ont tenté de retirer la croix qui surmonte l’église de Pingyang, près de Wenzhou (Zhejiang). Il en est résulté une bagarre avec un groupe de fidèles dont certains ont été blessés. L’action intentée en justice n’a pas empêché le retrait de la croix le 14 août. Quatre jours plus tard, quatorze avocats ont dénoncé, dans une lettre ouverte, la violation de l’article 36 de la Constitution, relatif à la liberté religieuse et les attaques physiques menées contre des fidèles par des policiers et par les voyous qui les accompagnaient. (Weiquanwang, 18/08/2014)

* Les autorités de Mudanjiang (Heilongjiang) ont interdit par écrit aux avocats Tang Tianhao et Wang Yu de rencontrer leur client, peut-être membre du mouvement Falungong, à la prison n°2 de la ville. Le texte leur refuse l’entrée dans l’établissement, le droit de déposer une plainte et le droit d’obtenir des explications sur les bases de la décision. (C.H.R.D, 12/08/2014)

* Après trois ans d’incarcération, l’avocat défenseur des droits de l’Homme Gao Zhisheng sort de sa prison du Xinjiang. Son état physique exigerait une prise en charge médicale. Sa liberté semble limitée : il est accompagné d’agents de la sécurité et il lui est interdit de téléphoner à ses proches. Pour avoir défendu des adeptes du Falungong et des fidèles d’églises chrétiennes, Gao Zhisheng a perdu sa licence professionnelle en 2005. En 2006, il est accusé « d’incitation à la subversion du pouvoir d’État » et condamné en décembre à trois ans d’emprisonnement assortis d’un sursis de cinq ans. Bien qu’en principe libre de ses mouvements, Gao a disparu à plusieurs reprises et fut torturé en détention de 2007 à 2011. Son sursis a été révoqué en décembre 2011. (Weiquanwang, 7/0/2014)

* Condamnation par un tribunal de Nanle (Henan) d’un prêtre chrétien, Zhang Shaojie, à 12 ans de prison pour « fraude » et « rassemblement de foule dans le dessein de troubler l’ordre social ». Le président de l’église patriotique protestante, reconnue par le gouvernement, avait été arrêté avec 20 autres personnes le 16 novembre 2013. Il avait aidé des fidèles dans leurs démarches contre des abus de pouvoir administratifs (démolition forcée de bâtiments cultuels à Nanle) en organisant des pétitions. (C.H.R.D., 8/07/2014)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s