FIL D’ACTUALITES MINORITES ETHNIQUES (2eme trimestre 2015)

LIRE également notre rubrique « Ils ont donné leur vie »

* Une jeune femme ouïgoure, Tursungul, arrêtée en février alors qu’elle tentait de sortir du territoire avec ses enfants pour retrouver son époux en Turquie, est décédée peu après dans une prison du district de Peyziwat, près de Kashgar. Elle serait morte d’une crise cardiaque ; la police l’a incinérée. On n’a pas de nouvelles des enfants. (R.F.A., 27/06/2015)

* Arrestation de cinq moines du monastère Karma, Ils auraient été battus et torturés. Quatre d’entre eux ont été remis en liberté. Le moine Kargyal reste détenu. Le monastère est connu pour ses réserves à l’égard du pouvoir central. Un de ses moines est mort dans les flammes. Quelques 70 autres ont été arrêtés par la suite.  Le 5 juin, la police avait incarcéré quatre autres moines du monastère Tashikyil de Labrang, pour un motif non précisé. Le projet d’une course de chevaux à organiser vers le 10 juin en l’honneur du Dalai-lama a débouché sur l’arrestation, ce même 5 juin, de deux Tibétains du district Machu. (Phayul, 20/06/2015 ; Voice of Tibet, 8-11/06/2015)

* Les autorités de la préfecture Toqsu ont institué un système de travail collectif (hashar) auquel doivent participer tous les Ouighours – hommes et femmes – âgés de 18 à 65 ans. L’initiative est supposée décourager «les activités illégales et les rassemblements désordonnés». À la différence d’un camp de travail, chaque famille peut rentrer chez elle en fin de journée. (R.F.A., 10/06/2015)

* Le chef chinois (han) de l’agglomération de Layga, est décédé d’une attaque à l’arme blanche menée par un jeune Ouïghour. Ce dernier a été arrêté peu après. La police a multiplié ses patrouilles pour assurer la protection de la population han. On ignore les détails de l’attaque ; il est interdit à la police de parler aux journalistes. (R.F.A  27/05/2015) 

* Deux attaques-suicides à la bombe survenues à un poste de contrôle du district Lop mai, ont fait 3 morts dans les rangs de la police et 3 autres dans le groupe des attaquants, ainsi que 4  blessés chez les policiers. Les attaquants étaient âgés de 18 à 20 ans. (R.F.A 14/05/2015)

* Arrestation de deux Tibétains du village nomade de Gengya et disparition de quatre personnes, dans le district de Sangchu. Le mouvement de protestation prend de l’ampleur contre les accaparements de pâturage liés à la construction d’une autoroute. Les villageois ont refusé de signer les documents permettant la poursuite du chantier et ont défini dans une pétition destinée aux autorités sept points qui permettraient une indemnisation correcte des nomades. (Phayul, 28/04/2015) 

* Arrestation de l’écrivain tibétain Jo Jayang (ou Lomig), moine du monastère de Kirti dans le district de Ngaba (Sichuan), connu pour ses critiques du gouvernement chinois. Il avait organisé plusieurs forums pour débattre de la question tibétaine avec d’autres écrivains, tels que Shokjang, arrêté le mois denier pour avoir décrit la présence insistante des forces de police dans les rues de Ngaba à l’approche de l’anniversaire du soulèvement du 10 mars 2008. (Phayul, 21/04/2015) 
*  Mort dans les flammes d’un père de sept enfants dans le village Gyadey de l’agglomération Adue dans le district de Ngaba (Sichuan). La police a emmené le corps au Commissariat, refusant de le rendre à la famille. Damkhar est le 139 ème Tibétain depuis 2009 à se sacrifier pour protester contre la domination chinoise. (Phayul, 17/04/2015)

* La bonzesse Yeshi Khando du monastère Kardze est morte dans les flammes près du poste de police du comté de Ganzi (Sichuan). Elle demandait la liberté pour le Tibet et le retour du dalai- lama. La police a rapidement enlevé son corps. Une semaine plus tôt, le secrétaire du Parti au Tibet avait requis les monastères de déployer le drapeau chinois, affirmant que les moines et nonnes bouddhistes seraient testés sur leur «patriotisme». (R.F.A., A.F.P, Associated Press, 11-15/04/2015)  

* La  police  anti-émeute  occupe  le  village  Daachin-taal dans la bannière Naiman (Mongolie intérieure méridionale). Les habitants protestent depuis le 20 mars contre la pollution créée dans la zone industrielle par le déversement de boues toxiques, auxquelles ils attribuent la détérioration de leur état de santé, l’augmentation des fausses couches, les maladies qui frappent le bétail et la nature non consommable des produits agricoles. Les affrontements auraient fait une centaine de blessés ; l’un d’entre eux serait mort à l’hôpital. La police aurait procédé à 50 arrestations. Les communications téléphoniques et par l’internet sont coupées. (S.M.H.R.I.C., 6/04/2015)   

* L’exécutif de Hongkong maintient le projet de  suffrage  universel  décidé  par  le Comité permanent de l’Assemblée nationale chinoise. Le texte prévoit le choix de deux ou trois candidats par un Comité de désignation acquis à la position des autorités centrales. Les 27 législateurs pan-démocrates ont décidé de rejeter le projet parce qu’il mettrait définitivement un terme aux espoirs de démocratie sur le territoire. (S.C.M.P., 22/04/2015)  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s