FIL D’ACTUALITES Philosophies & Religions (3ème et 4ème trimestres 2016)

* Ouverture à Guiyang (Guizhou) du procès du pasteur Yang Hua, accusé de « divulguer des secrets d’État » ; en fait, des paroissiens avaient révélé l’existence d’un service administratif spécial chargé de régler leur cas. Arrêté le 9 décembre 2015, Yang Hua aurait été torturé en détention ; sa famille aurait subi des pressions pour l’amener à des aveux. La police a bloqué les accès au tribunal  (China Aid, 28/12/2016)

*Arrestation à Hohhot (Mongolie intérieure) de l’avocat chrétien et militant des droits civiques Zhang Kai. On manque d’information sur son sort. La police avait déjà placé Zhang Kai en détention le 25 août 2015, alors qu’il défendait une centaine d’églises du Zhejiang affectées par des démolitions de croix ; elle l’avait gardé six mois dans une prison clandestine située dans un lieu inconnu. Il avait été relâché peu de temps après avoir été contraint à une confession télévisée le 25 février 2016, dans laquelle il reconnaissait qu’il troublait l’ordre public et divulguait des secrets d’État. (China Aid, 28/12/2016)

* Fermeture «pour violation des règles requises» du site internet musulman Zhongmu, après publication d’une lettre ouverte rédigée par des étudiants chinois vivant à l’étranger qui demandaient qu’il soit mis fin à la répression de militants. La lettre s’adressait au chef de l’État, « dirigeant du système totalitaire et commandant en chef de la répression ». Le site, fréquenté par la minorité Hui musulmane, avait déjà abordé des sujets sensibles, tels que la persécution des dissidents musulmans. (Eglises d’Asie, 23/12/2016) 

* L’association officielle du bouddhisme au Zhejiang enjoint de prévenir et de restreindre la diffusion « illégale » de la religion bouddhique dans la province. Les cérémonies, les prêches et les enseignements devront recevoir une autorisation locale et se dérouler dans les lieux prévus pour ce faire. Le Zhejiang, comme le Jiangsu, est une des régions où la religion bouddhique est la plus vivante. (T.C.H.R.D., 13/12/2016)

* Un tribunal de la préfecture autonome Kazakh de Ili a interdit à l’avocat Li Dunyong de plaider l’innocence de sa cliente. Celle-ci, Ma Huichao, avait réuni des fidèles dans une église sans avoir obtenu d’autorisation, ce qui pour le juge était « un rassemblement de foule destiné à troubler l’ordre public ». Le jugement est reporté. Il semble que les pressions antireligieuses s’intensifient dans la région autonome ; le 11 novembre, la police a dispersé une réunion ecclésiale et arrêté trois personnes pour le même motif et pour « diffusion d’une religion illégale ». (ChinaAid, 30/11/2016)

* Deux évêques sont ordonnés sur nomination du Pape dans les diocèses d’Ankang (Shaanxi) et de Chengdu (Sichuan). Un troisième devait l’être le 2 décembre à Xichang (Sichuan). Le 10 novembre avait eu lieu l’ordination de l’évêque Ding Lingbing du diocèse de Changzhi (Shanxi), nommé deux ans plus tôt par le Pape mais accepté bien plus tard par le pouvoir. Des incertitudes subsistent quant à la personnalité religieuse qui présiderait à l’ordination. Un évêque de l’Eglise patriotique non reconnue par le Vatican serait en principe inacceptable pour Rome. (Églises d’Asie, 29/11/2016)

* La population du Xinjiang doit avertir les autorités de toute activité religieuse, y compris les cérémonies de circoncision, de mariage ou d’enterrement. Cette obligation, limitée à ce jour à quelques localités, sera étendue à toute la région autonome, annonce le Global Times. Des comités pour la religion et des comités de résidents ont été installés à cet effet en septembre dernier. (Business Standard, 24/11/2016)

* Après avoir détruit une partie des habitations entourant le site de formation bouddhique de Laroung Gar (Sichuan), les autorités ont entrepris d’en disperser plus de la moitié des étudiants, à commencer par ceux qui ne sont pas originaires de la province. Leur nombre devrait passer de 10.000 à 5.000. Trois nonnes se sont suicidées pour protester contre les destructions.  Ce centre est devenu le plus important de Chine. (Églises d’Asie, 23/09/2016)

* Procès à Tianjin de Gou Hongguo, accusé de «subversion du pouvoir d’État». Ancien militaire devenu homme d’affaires, il serait membre d’une église chrétienne non autorisée. Il a été condamné à trois ans d’incarcération avec sursis à exécution de trois ans. Il était détenu depuis le 10 juillet 2015. (C.H.R.D., 21/09/2016)

* Un règlement édicté par les autorités de Pinyang (Zhejiang) oblige certaines églises à remettre à l’administration la totalité de leurs revenus et des donations reçues. Une autorisation est nécessaire pour toute dépense s’élevant à plusieurs milliers de yuans et pour l’achat de décorations destinées aux églises. Depuis 2014, les autorités ont procédé à la destruction de 2000 croix qui figuraient au fronton ou au sommet des bâtiments de culte. (Christianity Daily, 5/07/2016)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s