FIL D’ACTUALITES MINORITES ETHNIQUES (2 ème trimestre 2017)

LIRE également notre rubrique « Ils ont donné leur vie »

* Un Tibétain s’est tranché la gorge à Lhassa près du temple Jhokhang après avoir crié des slogans en faveur de la liberté. La police a recouvert le corps d’une étoffe et présenté l’affaire comme un «suicide». (Phayul, 23/06/2017)

* Condamnation à quatre ans de prison des moines Gendun Dakpa et Lobsang Sherab du monastère Socktsang,. Il leur était reproché d’avoir «partagé de l’information avec l’étranger» (probablement à propos d’accaparements fonciers) et d’avoir» incité au séparatisme». Les deux moines étaient privés de l’assistance d’un avocat et n’ont pu prendre la parole durant le procès. Ils étaient restés sans contact avec l’extérieur depuis leur arrestation en août 2016. (T.C.H.R.D., 26/06/2017)

* La police du district de Dushanzi, agglomération de Karamai, arrête une dizaine de Kazakhs, en raison de leurs «liens étroits» avec un groupe de Ouighours, liens noués notamment à l’occasion des prières du ramadan. On apprend aussi qu’en février, le jeune Kazakh Yeshat, de la préfecture autonome kazakh de Ili, a été condamné à dix ans de détention à cause des messages qu’il aurait envoyés sur l’internet. Le procès est resté secret ; l’accusé n’a pu rencontrer d’avocat. (R.F.A., 19/06/2017)

* Des pasteurs mongols de la bannière Heshigen ont protesté contre l’interdiction d’accès au lac Dalinur, entouré de barrières au profit de sociétés chinoises qui veulent y élever des poissons. Les éleveurs assurent qu’ils ont besoin pour vivre de disposer de l’eau et des terres avoisinantes et qu’il s’agit là d’un droit coutumier qu’on ne saurait leur retirer. Ils ont affronté la police qui a riposté avec des gaz lacrymogènes. Elle a arrêté neuf personnes. Le lac Dalinur est une des quatre grandes ressources en eau fraîche de la Mongolie. Une décision de justice avait ordonné le retrait des barrières d’accès mais elle n’a pas été suivie d’effets. (R.F.A., 19/06/2017)

* Arrestation d’une quarantaine de Tibétains – dont deux chefs de village – lors d’un affrontement avec la police. Les Tibétains s’opposaient à la dérivation vers une autre agglomération du cours d’eau qui irriguait leur village. La bagarre a fait dix blessés chez les policiers et vingt du côté tibétain. (Phayul, 3/06/2017)

* A l’occasion du ramadan (26 mai-24 juin), plusieurs administrations chinoises ont strictement interdit le jeûne aux fonctionnaires, aux enseignants et au personnel du secteur des services. La préfecture de Hotan organise des séances de sport collectifs pour les étudiants, malgré le manque d’énergie dont souffrent inévitablement ceux qui observent le jeûne. Elle y ajoute des réunions d’étude et la diffusion de films de propagande communiste le vendredi, jour réservé à la prière. Les restaurants devront rester ouverts dans l’ensemble de la Région autonome. Par ailleurs, les autorités ont entrepris de confisquer les Corans édités avant 2012, en raison de leur contenu «extrémiste». (R.F.A., 25-26/05/2017)

* Arrestation du moine Gonpo, du monastère Oephung (Sichuan). Il était suspecté d’avoir diffusé des informations sur des immolations par le feu. (Phayul, 9/05/2017)

* Arrestation de 52 Ouighours dans le village Tomosteng , situé dans la préfecture de Kashgar, pour «pratiques religieuses illégales». 35 d’entre eux sont incarcérés ; 4 envoyés en cours de «rééducation politique» ; les 13 restants ont été frappés de condamnations allant de deux et demi à 10 ans de prison. La pratique illégale aurait consisté à écouter à nouveau, malgré un premier avertissement, le prêche d’un imam non autorisé. (R.F.A., 26/04/2017)

* Le Parti communiste a puni 97 cadres de la région de Kashgar (Xinjiang) pour négligence dans la surveillance de la population : par exemple, non estimation des musulmans prenant part aux prières ou défaut de repérage des absents lors du salut au lever du drapeau. (S.C.M.P., 7/04/2017)

* Une dizaine de manifestations ont été signalées récemment dans différentes bannières (districts) mongoles. Le 24 avril, 200 bergers de Tsegeen Sum (bannière Ongniud) protestent devant un élevage de porcs qui occupe une vaste étendue de pâturages et pollue l’environnement. Le même jour, des pasteurs de la bannière Naiman se sont massés devant les bâtiments municipaux de Tongliao pour demander la rétrocession des terres de pâture. Le 24 avril encore, les éleveurs de la bannière Old Barag de droite demandent dans une lettre ouverte une enquête sur les irrégularités des réquisitions de terrains et sur la brutalité des actions policières. Le 21 avril, des berges de la bannière Shuluun-Chagaan sont allés à Huhehot pour rencontrer une équipe d’inspection gouvernementale et dénoncer les appropriations de terres ainsi que l’absence d’attention portée à leurs demandes. Un autre groupe de bergers venus de la bannière Darhan-Muumingan a fait le même jour une démarche similaire, accompagnée de protestation contre l’aggravation de la pollution. Le 21 avril encore, des pasteurs exaspérés ont bloqué la route que devait emprunter l’équipe d’inspection ; ils voulaient remettre directement leurs doléances aux officiels. Le 19 avril, des éleveurs venus des bannières Hangin, Otog et Urad ont demandé à l’équipe d’inspection de trouver une solution à l’accaparement des terres et de protéger leurs droits. (S.M.H.R.I.C., 25*/04/2017)

* 3000 Mongols de la bannière Horchin ont manifesté pour obtenir le paiement immédiat et complet de terrains accaparés. Ils ont affronté un millier de policiers. Une trentaine d’entre eux ont été arrêtés. (S.M.H.R.I.C., 12/04/2017)

* Le chef du Bureau de Liaison à Hongkong, Wang Zhenming, affirme dans une conférence tenue à Beijing que dans les cinq ou dix années à venir, Hongkong n’a pas à dépenser son énergie dans des réformes électorales. Autrement dit, il n’est pas question d’instaurer le suffrage universel prévu dans la Loi fondamentale pour l’élection de l’exécutif et du conseil législatif. Selon Wang Zhenming, l’exigence de démocratie ne peut qu’introduire l’instabilité, «comme on voit au Moyen-Orient et en d’autres pays où le suffrage universel a entraîné des guerres civiles et des conflits internes avec des vagues de réfugiés chaque jour». (S.C.M.P., 22/04/2017)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s